Search

Les adolescents et le divorce

Updated: Apr 17

Quelles sont certaines des choses importantes que les parents qui se divorcent doivent se rappeler?


Peu importe à quel point les parents souhaitent protéger leurs enfants de l’impact de l’échec d’un mariage, certaines répercussions sont inévitables et ont besoin d’être prises en considération. Pour les adolescents, la bonne nouvelle est qu’ils sont plus matures et beaucoup plus aptes à comprendre que les jeunes enfants comment une relation peut mal tourner. La mauvaise nouvelle est qu’ils sont souvent idéalistes et ils critiquent beaucoup les faiblesses humaines (surtout celles de leurs parents); ils peuvent également sembler centrés sur eux-mêmes ou indifférents par moment. Malgré les apparences, vous pouvez être certains qu’ils sont affectés de manière significative par le comportement de leurs parents et on doit tout essayer pour s’assurer de discuter des questions importantes avec eux. Si possible, essayez de coopérer avec votre ancien(ienne) conjoint(e) pour tout ce qui a trait aux besoins des enfants.


  • Faites attention à la façon dont vous exprimez votre propre colère et votre propre douleur, et évitez les commentaires remplis de blâmes et de reproches. Vous servez de modèle à votre adolescent(e) quant à l’approche appropriée face aux sérieux problèmes interpersonnels; les sentiments que vous affichez peuvent revenir vous hanter.

  • Votre adolescent(e) s’ennuiera propablement de votre ancien(ienne) conjoint(e). Cela ne met pas en doute votre capacité à prendre soin de vos enfants ou l’amour qu’ils ressentent pour vous. Ils ont besoin de démêler leurs sentiments pour l’autre parent sans votre influence. Évitez de compétitionner avec votre ancien(ienne) conjoint(e) pour leur amour et leur appréciation.

  • N’essayez pas de cacher la vérité, mais les détails, surtout ceux qui sont blessants, ne sont pas nécessaires. En général, un divorce à l’amiable diminuera de façon importante l’impact négatif sur les enfants.

  • Rassurez votre adolescent(e) en soulignant qu’il ou elle n’a rien fait pour causer le divorce et respectez leurs sentiments de tristesse et de colère sans les blâmer.

  • C’est naturel et normal de sentir qu’occasionnellement vous avez besoin d’un répit de vos enfants et de leurs besoins. Assurez-vous qu’ils distinguent bien la différence entre votre état d’âme actuel de fatigue émotionnelle et l’abandon et le manque d’amour. L’adaptation peut grandement être facilitée pour eux s’il y a un autre adulte aimant disponible pour accorder du temps et de l’attention au bon fonctionnement de la famille lorsque vous êtes préoccupés(ées).

  • Votre adolescent(e) ne devrait pas avoir la grosse responsabilité de prendre la décision relative à la garde, toutefois, il ou elle voudra certainement être écouté(ée) et voir son opinion prise en considération.

  • Protégez vos enfants de tout litige en cours. Confiez-vous à quelqu’un d’autre.

  • Votre adolescent(e) a besoin maintenant plus que jamais du réconfort et de la sécurité que la discipline procure. Si possible, l’idéal est de vous entendre avec votre conjoint(e) sur les règlements et les limites à imposer.

  • Essayez le plus possible de coopérer avec votre ancien(ienne) conjoint(e) en vue d’établir une entente mutuelle relative aux questions d’éducation des enfants. Cela fera une immense différence pour vos enfants.

  • N’agissez pas envers votre adolescent(e) comme si il ou elle prend la place de votre conjoint(e). La tentation de se faire réconforter fera probablement surface, mais le fait d’imposer ce rôle à un(e) adolescent(e) n’est pas correct et devrait être évité.

Founded in 1974, we are a national provider of employee assistance programs (EAP), employee and family assistance programs (EFAP), workplace health & wellness solutions.

Navigation
Connect with Us
Talk to Us

Email: info@fseap.ca

Tel: 1-877-553-7327 (Head office)

  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© FSEAP