Surmonter une crise

Personne ne peut être aussi chanceux ou chanceuse de vivre une vie complètement exempte d’une crise quelconque. Des évènements traumatisants comme une perte d’un emploi, un divorce, une agression sexuelle, ou un décès d’un être cher peut boulverser une vie et créer un mélange dangereux de tristesse, de colère, de dépression et de désespoir. Cela peut entraîner des effets néfastes permanents au niveau psychologique et émotionnel si ces émotions ne sont pas gérées de manière saine et positive.


Qu’est-ce qu’une crise?


Selon le Petit Robert, le mot crise en grec, krisis, signifie « décision » et de là sont tirées deux significations : la première est médicale « le moment d’une maladie caractérisé par un changement subit et généralement décisif, en bien ou en mal »; la deuxième, par analogie, « une phase grave dans l’évolution des choses, des évènements, des idées → une perturbation, une rupture d’équilibre ». Les crises ne se rapportent pas uniquement aux traumatismes, mais plutôt à la réaction humaine qu’elles engendrent. Parce que chaque individu présente un profil psychologique différent, un évènement qui provoque une crise chez une personne peut ne pas en provoquer chez une autre.


En outre, on souligne souvent que dans l’écriture chinoise les deux symboles qui constituent le « mot » crise signifient « danger » et « opportunité ». Une crise crée une fourche dans la vie d’une personne qui peut mener vers un épanouissement personnel ou vers un dysfonctionnement encore plus sérieux.


Comment savoir si je vis une crise?


Vous vivez une crise lorsqu’un évènement vous boulverse et vous vous sentez dépassé(ée) et incapable de faire face aux conséquences qu’il entraîne. Les évènements qui déclenchent une crise ne sont pas toujours externes. Un « évènement interne » comme une nouvelle prise de conscience psychologique qui met en doute ou détruit d’importantes croyances personnelles peut déclencher une crise. Les éléments suivants peuvent indiquer que vous vivez une crise. Chaque individu n’éprouve pas nécessairement chacun des symptômes.

  • Tristesse

  • Colère et rage

  • Désespoir

  • Confusion

  • Peur

  • Culpabilité

  • Sautes d’humeur

  • Oubli, perte de mémoire

  • Désengagement envers la famille et les amis (retrait)

  • Flashbacks à l’évènement de la crise

  • Difficultés de concentration

  • Interruptions des phases du sommeil ou insomnie

  • Manque d’appétit

  • Fatigue


Comment puis-je surmonter ma crise?

  • La mesure la plus importante que vous pouvez prendre lorsque vous vivez une crise est d’aller chercher le soutien de vos amis(es) et des membres de votre famille. Non seulement une crise crée-t-elle un besoin de parler de nos sentiments, mais elle rend également chaque tâche quotidienne extrêmement difficile à accomplir seul(e). Lorsque vos proches offrent leur temps et leur soutien, prenez-les. Tout ce que vous avez besoin de faire en retour est de les remercier chaleureusement. Ne laissez pas des sentiments de culpabilité ou de fierté vous empêcher de recevoir l’aide dont vous avez besoin.

  • Songez à informer votre employeur au sujet de vos circonstances personnelles et de lui faire part d’un besoin de congé ou de lui signaler tout autre besoin si cela s’avère nécessaire pour vous aider à surmonter l’épreuve et vous rétablir. Le refus d’aller chercher ou d’accepter du soutien constitue une erreur qui peut rendre plus difficile la possibilité d’apprendre et de tirer profit d’une crise.

  • En raison du caratère perturbateur des types d’évènements qui provoquent des crises, le fait d’adhérer à votre horaire quotidien vous aidera à maintenir un sentiment de normalité et de calme. Il est essentiel de rester structuré(ée). Maintenez votre routine régulière pour vous aider à combattre les effets physiques et psychologiques de la crise. Assurez-vous de vous asseoir pour manger chaque repas, même si vous n’avez pas faim, afin de vous aider à garder une alimentation suffisante et saine.

  • Allez vous coucher à la même heure à tous les soirs pour vous aider à combattre l’insomnie.

  • Évitez de consommer des substances psychotropes qui affectent l’humeur pendant cette période puisqu’elles peuvent ralentir le processus de rétablissement ou même aggraver vos problèmes et ce, peu importe si vous souffrez ou non de problèmes d’abus ou de dépendance.

  • Les crises et les grosses décisions vont souvent de pair. La règle : En temps de crise, remettez à plus tard les décisions de vie importantes comme de changer d’emploi ou de vendre une maison.


Une crise continuelle signale un besoin d’aller consulter un(e) professionnel(elle) de la santé mentale. Cette source objective de soutien vous apportera un soulagement et vous permettra de prendre de bonnes décisions au fur et à mesure que vous allez de l’avant.

10 views

fseap | paesf

Navigation
Connect with Us
Talk to Us

Over 40 years experience.

Founded in 1974, we are a national provider of employee assistance programs (EAP), employee and family assistance programs (EFAP), workplace health & wellness solutions.

Email: info@fseap.ca

Tel: 1-877-553-7327 (Head office)

  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

© FSEAP